Récolter et conserver le basilic

Vous êtes ici

Récolter et conserver le basilic

Le basilic, symbole par excellence de la cuisine méditerranéenne, est pourtant d’origine asiatique !

 

De l’Inde, où il a un rôle religieux prédominant, le basilic a essaimé en Egypte, puis s’est répandu dans le bassin méditerranéen avant de coloniser toute l’Europe méridionale où il a gagné ses lettres de noblesse culinaires en devenant le compagnon idéal de la cuisine estivale. Le basilic se conserve assez mal frais. Cueillez-le au fur et à mesure de vos besoins et consommez-le rapidement, ou bien conservez-le selon diverses méthodes ou préparations.

 

Pour la cueillette, coupez-le au minimum à 15 cm du sol pour maintenir la croissance et privilégiez l’étêtage régulier des nouvelles tiges pour éviter le fleurissement et stimuler la pousse de nombreuses ramifications afin de conserver une plante feuillue, fraîche et compacte. Pour une conservation de quelques jours, placez les rameaux dans un verre d’eau ou disposez-les dans un sachet plastique gonflé d’air, fermé hermétiquement et placé au bas du réfrigérateur.

 

Pour une longue conservation, pratiquez le séchage en tiges ou en feuilles ou optez pour la congélation. Pour le séchage en tiges, formez un petit bouquet après avoir éliminé les feuilles abîmées et le bourgeon terminal, enveloppez-le d’un papier kraft et suspendez-le la tête en bas dans un lieu sec, chaud et ventilé. Pour le séchage en feuilles, lavez-les avec délicatesse, égouttez-les sur du papier absorbant puis étalez-les sans qu’elles se touchent sur une grille fine en lieu sec, ombré et aéré. Dans les deux cas, stockez ensuite les tiges ou les feuilles en bocaux de verre, lorsque le basilic est bien sec et qu’il s’effrite facilement.

 

Enfin, pour la congélation, l’idéal est de ciseler finement les feuilles dès la cueillette puis de les mettre dans des bacs à glaçons en les couvrant légèrement d’eau. Disposez au congélateur et une fois les cubes gelés, démoulez-les et stockez-les en sachets au congélateur.

 

Il est possible aussi de le transformer en sauce pistou ou en pesto pour lequel on rajoute du parmesan et des pignons de pin et de conserver ces délicieuses sauces plusieurs mois au congélateur.

 

Alors à vos ciseaux et panier et en cuisine !

 

Partager

Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
e-mail icon




En cours de chargement