Ambiance feutrée !

Vous êtes ici

Ambiance feutrée !

Les chutes de neige n’ont rien d’exceptionnel en hiver. Pourtant, souvent considérée comme une calamité, la neige a aussi quelques bienfaits.

 

Le jardin est soumis à des alternances saisonnières marquées et parfois même brutales ! Parmi les évènements météorologiques, la neige contraint le jardinier au repos et perturbe les travaux du jardin qui semble figé dans l’immobilisme et le silence.

 

La neige est uniquement problématique lorsqu’elle arrive exceptionnellement tôt en automne ou tard au printemps. En effet, dans ces deux cas de figures, elle est généralement très humide et lourde, entraînant des dégâts en cassant les arbres ou les arbustes en feuilles et les plantes potagères, voire même les serres, les tunnels et autres pergolas.

 

Hormis en ces périodes qui posent problème, la neige en hiver est bienfaitrice. Tout d’abord, en cas de gel, la neige est un excellent isolant thermique car elle contient beaucoup d’air entre ses cristaux. Seulement 10 cm au sol permettent de maintenir les plantes hors-gel (0 à +1°C), aussi bien qu’un voile d’hivernage. Plus le manteau est épais, plus la protection est efficace même en cas de fortes gelées. Ensuite, bien qu’elle ne contienne que de 10 à 30 % d’eau, sa fonte progressive est très efficace pour hydrater les plantes et le sol en profondeur. Ainsi, elle permet de reconstituer les réserves pour une restitution printanière.

 

Par ailleurs, lors de la fonte, il est facile de déterminer les zones les plus chaudes et les mieux exposées du jardin, là où la neige disparaît en premier. Partant de ce constat, vous pourrez installer les plantes les plus frileuses ou les cultures primeurs sur ces zones-ci.

 

Enfin, contrairement aux idées reçues et au dicton « neige en janvier vaut du fumier », la neige n’apporte guère plus d’azote que la pluie. Par contre, l’effet reverdissant observé après la fonte lors du redoux est dû aux micro-organismes du sol qui restent actifs, bien au chaud sous l’épais manteau de neige. Ils continuent de minéraliser l’azote organique pour le rendre disponible aux plantes avec l’eau issue de la fonte.

 

Alors jardiniers, au repos !

Partager

Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
e-mail icon




En cours de chargement