Conservez les légumes racines (espèces, méthodes…)

Vous êtes ici

Conservez les légumes racines (espèces, méthodes…)

L’heure de la récolte des légumes racines a enfin sonné ! Parfois oubliés ou ignorés, souvent mal-aimés car peu appétissants, les légumes racines sont pourtant un véritable trésor culinaire de longue conservation. 

 

Parmi les légumes racines on trouve les grands classiques tels que la carotte, le navet, le radis d’hiver, la betterave, le panais et le céleri-rave. Malheureusement beaucoup moins cultivés mais tout autant délicieux, n’oublions pas la scorsonère, le topinambour, les persils et cerfeuils tubéreux, le chou rutabaga et le crosne du Japon.

 

Certains de ces légumes se conservent très bien en terre tout l’hiver pour une récolte au fur et à mesure des besoins, à condition que votre terre soit sableuse, donc drainante et que vous ayez pris soin de les couvrir de feuilles sèches ou de paille avant les grands froids afin d’en faciliter l’arrachage. C’est le cas des crosnes du Japon, de la scorsonère, du topinambour et du panais. Par contre, pour toutes les autres racines sensibles au gel (carotte, navet, betterave, céleri, radis…) ou pour tous les potagers dont la terre lourde et humide ne permettra pas un arrachage hivernal, il est préférable de tout récolter en une seule fois et de stocker ces légumes avant l’hiver. Vous éviterez aussi tout risque de pourriture dans ces terres.  

 

Pour la récolte, intervenez lors d’une période froide, sèche et ensoleillée. Arrachez vos légumes, secouez la terre et coupez le feuillage au niveau du collet, en tranchant légèrement le haut de la racine pour supprimer les bourgeons et éviter toute repousse. Puis, laissez-les sécher quelques heures au soleil avant de les stocker. Pour l’hivernage, l’idéal est de les ranger dans des caisses remplies de sable sec. Entreposez ensuite ces caisses de préférence dans une cave ou dans tout autre local frais mais hors-gel, sombre et aéré (cellier, garage, abri de jardin…)

 

Si vous ne disposez pas d’un local adapté, confectionnez un silo dans lequel vous stockerez l’ensemble de vos diverses racines. Pour cela, excavez la terre sur 20 cm de profondeur à l’emplacement du silo. Comblez ce trou de paille sèche ou disposez des palettes en bois, puis confectionnez un monticule stable en entassant régulièrement vos légumes. Laissez le tas 2 ou 3 jours à l’air libre pour évacuer l’excès d’humidité due à la transpiration des racines, puis couvrez-le de 15 cm de paille et 20 à 25 cm de terre. Pour finir, creusez une rigole en périphérie du silo pour assurer le drainage des eaux de pluie. Le silo peut aussi être totalement enterré en creusant un trou profond de 70 à 80 cm. Couvrez les légumes de paille et fermez le silo d’une tôle, mais attention, le sol doit être bien drainant tout l’hiver. Enfin, pour tous les silos, prévoir une aération constituée d’un fagot de branchages ou d’un tuyau perforé recouvert d’un pot de fleur retourné. 

 

Alors, retournez à vos racines ! 

Partager

Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
e-mail icon




En cours de chargement