Griffes, binettes et autres sarcloirs…

Vous êtes ici

Griffes, binettes et autres sarcloirs…

« Un binage vaut deux arrosages ! » Mais qu’en est -il vraiment de ce fameux dicton ? Conserve-t-il toute sa valeur en ces périodes de fortes chaleurs estivales ? 

 

Oui, on peut l’affirmer, le binage est l’un des éléments clé de la réussite au potager, voire même un geste fondamental pourrait-on dire ! Le binage consiste à ameublir superficiellement le sol entre les plantes cultivées, sur 2 à 3 cm de profondeur. Il permet tout d’abord de briser la croûte superficielle, permettant une meilleure pénétration et valorisation de l’eau lors des pluies ou des arrosages. Ensuite, le binage crée une couche de terre meuble en surface qui rompt la cohésion du sol et limite fortement les remontées d’eau par capillarité. Il limite donc l’évaporation et économise l’eau. Ainsi, le binage agit un peu comme un paillage à la différence qu’il devra être renouvelé après une forte pluie ayant retassée le sol.  

Par ailleurs, le binage permet d’éliminer les adventices (ou « mauvaises herbes ») qui concurrencent les plantes cultivées en absorbant elles aussi de l’eau et des minéraux. De plus, par effet de mèche, les racines de ces indésirables favorisent la remontée et l’évaporation de l’eau. Enfin, le binage dynamise le sol en l’aérant : micro-organismes et minéralisation de l’humus s’activent, créant un effet « booster » sur les plantes. En présence d’adventices, utilisez de préférence une binette, un sarcloir ou une ratissoire. Sur sol propre ou peu enherbé, travaillez à la griffe. 

 

Alors tous au potager et à vos griffes, binettes et autres sarcloirs… 

Partager

Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
e-mail icon




En cours de chargement