Cookie Consent by Privacy Policies Generator website

De l’eau, ni trop, ni trop peu !

Vous êtes ici

De l’eau, ni trop, ni trop peu !

Gérer l’eau au potager reste un défi ! La ressource est parfois rare et chère tandis que les légumes, composés à 80 % d’eau, sont assoiffés !

Jardiner en économisant l’eau est une évidence, ce doit être un véritable leitmotiv pour tous. Par contre, réussir un potager sans arroser est quasiment impossible, à moins de ne cultiver que des choux, ails, oignons, mâches, laitues, épinards, fèves, pois, radis et navets entre l’automne et le début du printemps. En dehors de cette période de l’année, les précipitations sont souvent aléatoires et irrégulières et ne suffisent pas à couvrir les besoins des plantes potagères.

Au cœur de l’été, les besoins en eau sont très élevés. En effet, les précipitations sont faibles et les températures élevées, ce qui induit une évapotranspiration importante (évaporation de l’eau du sol plus évaporation de la plante). Il faut compter entre 3 à 8 L d’eau par m² et par jour ! Cela varie en fonction du stade des plantes et de l’espèce ; une tomate ou une courge auront des besoins supérieurs à une salade.

Face à ce déséquilibre, l’arrosage reste une priorité en respectant toutefois de bons principes : tout d’abord, afin de limiter l’évaporation, arrosez tôt le matin ou tard le soir. Ensuite, arrosez abondamment mais peu souvent pour favoriser un enracinement profond, rendant les plantes plus résistantes à la sécheresse. Un arrosage léger et fréquent conduit à un enracinement superficiel puisque la plante trouve l’eau juste en surface, ce qui rend les plantes plus vulnérables au manque d’eau.  En terre sableuse ou légère, arrosez 3 fois par semaine contre 1 fois par semaine seulement en terre lourde ou argileuse. Par ailleurs, pour limiter les arrosages, commencez par limiter l’évaporation en binant régulièrement (« un binage vaut deux arrosages ») ou en paillant généreusement les cultures bien installées.

Enfin, pour des plantes vigoureuses, productives et résistantes, l’arrosage idéal à la fois efficace et économe en eau, consiste à combiner deux techniques : installez vos cultures en arrosant d’abord par aspersion pour permettre un développement racinaire important, puis après binages et paillages, arrosez localement au pied ou sur le rang (arrosoir, goutte-à-goutte ou tuyau poreux).

Alors, à vos tuyaux, enrouleurs, binettes et arrosoirs !

Partager

Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
e-mail icon




En cours de chargement