Les influences lunaires au potager

Vous êtes ici

Les influences lunaires au potager

La lune peut-elle influencer le monde végétal ? A en croire les innombrables proverbes agricoles à ce sujet, elle régirait la fertilité de la terre.

Depuis l’antiquité et jusqu’au 19-ème siècle, paysans et jardiniers respectaient les cycles lunaires pour la plupart des travaux. Avec l’avènement des techniques agricoles modernes et de la chimie, de moins en moins de jardiniers prêtèrent attention aux phases lunaires. Avec le retour des méthodes de culture naturelles ou biologiques, la lune reprend de l’influence au jardin, bien que les avis scientifiques soient partagés. La force d’attraction de la lune détermine entre autres les marées et on considère donc qu’elle représente et gouverne l’eau et l’élément liquide dans tous ses aspects. Ainsi, elle aurait le pouvoir de faire croître les végétaux.

Pour y voir plus clair, le cycle lunaire comprend 4 phases : La nouvelle lune, le premier quartier, la pleine lune et le dernier quartier. La lune est alors croissante de la nouvelle lune jusqu’à la pleine lune, puis décroissante de la pleine lune à la nouvelle lune suivante. Ainsi, on considère qu’en phase croissante la sève abonde et circule généreusement vers le haut, tandis qu’en phase décroissante, la sève descend et les plantes accumulent des réserves. Par ailleurs, durant son cycle orbital autour de la terre, la lune passe devant les constellations du zodiaque divisé en 4 éléments : feu, eau, air et terre. Ces éléments gouverneraient les plantes et de là ont été établies certaines règles. Les signes de feu influencent les graines et les fruits (« jours-fruits »), les signes d’air influencent les fleurs (« jours-fleurs »), les signes d’eau influencent les tiges et les feuilles (« jours feuilles ») et les signes de terre influencent les parties souterraines (« jours-racines »).

Parmi les nombreuses et diverses applications pratiques, retenez par exemple, que les apports d’eau et de fertilisants sont plus efficaces en lune décroissante et en « jours-feuilles », que le désherbage est plus efficace en lune décroissante et les jours qui suivent la pleine lune, qu’il vaut mieux bouturer en lune croissante et en « jour-terre » ou enfin qu’il est préférable de semer ou repiquer les légumes feuilles en lune croissante et en « jours-feuilles » …

Alors, à vos calendriers lunaires et faites vos propres expériences…

Partager

Twitter icon
Facebook icon
LinkedIn icon
e-mail icon




En cours de chargement